Christian
Sebille

événements

PdP #2.2 - Saint Nazaire

Christian sebille

© Pierre Gondard

Baigné dès son plus jeune âge entre les cours et le quatuor de saxophones au sous-sol de la maison familiale et entre les répétitions des harmonies et les défilés des fanfares que son père dirige, que Christian Sebille se forge de solides bases intra-tonales. Mais c’est aussi l’arrivée d’un magnétophone à bande portable Studer dont il va s’emparer, qui y contribuera.

Il découvre par des amis qui l’invitent à rejoindre un groupe de musique expérimentale la liberté d’expression et les synthétiseurs. C’est lors d’une improbable rencontre avec Donato Sartori lorsqu’il a dix-huit ans et qu’il réalise l’accompagnement musical des « masques de villes » que naïvement, il imagine possible un engagement total dans la musique.

Christian Sebille se forme auprès de Jean Schwarz (Conservatoire de Gennevilliers), Philippe Prévost (IRCAM) puis Michael Levinas (CNSMD), mais c’est sans aucun doute sa proximité avec Luc Ferrari à la Muse en Circuit qui détermine ses axes de composition basés sur l’espace, le mouvement et l’extraction de modèles à partir d’extraits sonores réalistes.

Curieux de nature, il participe à de nombreuses collaborations avec des artistes de toutes disciplines (Francisco Ruiz De Infante, Jean Deloche, Nadège Macleay, Emmanuelle Huynh, Nieke Swennnen…).

En dehors de quelques pièces particulières, il s’adonne essentiellement à des séries qu’ils développent durant plusieurs années, notamment les Villes imaginées, les Miniatures, les Concerts radiophoniques et actuellement les Paysage de propagations.